Pétition : Pour le développement du tram et du train dans le quadrant Nord-Ouest de la CUB et le Médoc

Le 23 octobre 2014, le tribunal administratif de Bordeaux a annulé les déclarations d’utilité publique du tram-train du Médoc et de la ligne D du tram signées par la Cub. Les associations  engagées contre ce projet, avaient invoqué l’insuffisance de l’évaluation socio-économique n’ayant pas permis au public d’apprécier l’utilité publique de ces projets. 

La ligne D devrait permettre de desservir plus de 37 % de la population et des emplois du quadrant Nord-Ouest de la CUB (78 000 habitants et bassins d’emplois). À l’horizon 2025 elle devrait desservir 11 000 habitants de plus, soit 43 % des personnes du quadrant Nord-Ouest. Ce sont les habitants des villes d’Eysines, du Taillan-Médoc, du Haillan, de Saint-Médard en Jalles et de Saint-Aubin du Médoc qui profiteront de l’arrivée du Tram D à Eysines Cantinole.

Le Tram-Train du Médoc, avec une évaluation de trafic à plus de 4800 voyageurs par jour, permettrait aux habitants de l’ensemble du Médoc de rejoindre rapidement le centre-ville de Bordeaux grâce à son terminus situé à Blanquefort.

Chaque jour, des milliers de médocains quittent la presqu’île où les logements sont moins chers mais où les emplois sont rares pour aller travailler sur l’agglomération bordelaise. A Blanquefort, Eysines et au Taillan-Médoc, les embouteillages sont croissants et nourrissent quotidiennement la congestion de la rocade.

Le quadrant Nord-Ouest et le Médoc ont besoin d’une réhabilitation et d’une transformation en profondeur de leurs modes de déplacements, une urgence trop longtemps repoussée qu’il est inadmissible de laisser perdurer encore !

En tant qu’habitants du Médoc, usagers des transports en commun, travailleurs et avant tout citoyens, nous souhaitons réaffirmer notre volonté de voir le projet de tram-train du Médoc voir le jour jusqu’au Terminus de Blanquefort et le projet de ligne D du Tram relier la place des Quinconces à Eysines Cantinole. Nous demandons également que soit entrepris, dans les plus brefs délais, la modernisation, le doublement de la voie ferrée Bordeaux-Le Verdon et la réouverture de la gare de la Médoquine.

Pour signer la pétition cliquez ici

Remonter