Pesticides : attention aux mots qui peuvent heurter lorsque la maladie est déjà là !

 

La semaine dernière, Mme Michèle DELAUNAY, députée de Bordeaux, a eu des propos étonnants en avançant le fait qu’il n’y a pas de corrélation entre les pesticides et les cancers des salariés de la viticulture. Dans un échange sur twitter avec la militante médocaine ainti-pesticides Marie-Lys BIBEYRAN, elle a en effet affirmé que les cas de cancer des travailleurs de la vigne étaient dus « au soleil s’ils ne se protègent pas. Les produits de la culture de la vigne ne sont plus cancérigènes ! »
EELV Médoc dénonce ces propos blessants qui nient le combat quotidien que mènent des viticulteurs ou ouvriers viticoles, épaulés par leurs organisations syndicales, pour faire reconnaitre leur cancer comme maladie professionnelle et pour une viticulture qui soit garante de la santé de tous les salariés qui la font exister.
Mme DELAUNAY, cancérologue, semble ignorer le rapport d’experts de l’INSERM (daté du 13 juin 2013) qui conclut : « il existe une association positive entre une exposition professionnelle à des pesticides et certaines pathologies chez l’adulte : la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate et certains cancers hématopoïétiques (lymphome non Hodgkinien, myélomes multiples) »
EELV Médoc souhaite apporter son soutien sans faille à Marie-Lys BIBEYRAN ainsi qu’aux associations Générations Futures et Phytovictimes qui luttent pour que l’agriculture soit débarrassée au plus vite des pesticides. Les écologistes médocains font le vœu que 2015 soit l’année d’un grand débat public sur la nécessité ou pas des intrants chimiques dans la viticulture et leur impact sur la santé des travailleurs et des riverains des vignes.

EELV Médoc

Remonter